Flagey plein BRUSSELS 3rd prize public

VIE DE QUARTIERS, PLACE MORTE
Une mer de voitures … C’est l’aspect qu’avait la place Flagey avant que ne débutent les travaux du
bassin d’orage. Malgré son rôle de charnière entre deux quartiers fortement différenciés, elle rebute
plus que ne favorise les passages entre les ‘Etangs’ et l’ilôt Malibran - chaussée d’Ixelles. Les larges
voiries qui l’entourent présentent une circulation importante et la coupent de son environnement.
Plutôt que de traverser la place, les fl ux de passants la contournent le long de ses côtés Nord et
Ouest, bordés de commerces et animés mais présentant a contrario des trottoirs étroits et de
nombreuses traversées de chaussées.
Notre concept urbanistique tend à connecter de manière forte les deux quartiers; de la même façon
que les Jardins du Roi lient les ‘Etangs’ à l’avenue Louise.


RUBAN DE COMMUNICATION
Le futur aménagement de la place doit tenir compte de ses différents rôles : noeud de transports
publics, pôle commercial (marchés), espace de loisirs (cirque, marché de Noêl, fête portugaise…) et
centre culturel (INR, Marni, fête de la musique).
Notre concept architectural tend dès lors à laisser la place en grande partie libre tout en offrant des
espaces protégés.
Aux deux quartiers sont associés deux signes qui fusionnent sur la place elle-même. Le quartier
Flagey, plutôt ORIENTAL, est symbolisé par un élément récurrent dans l’architecture et la tradition
arabes : la calligraphie, considérée ici uniquement dans son aspect décoratif. Le quartier des Etangs,
plutôt OCCIDENTAL, est lui représenté par le chemin de promenade en dolomie qui ceinture les pièces
d’eau, typique de nombreux jardins classiques. En se détachant du sol, il devient ruban, franchissant
les rues, serpentant au-dessus la place Flagey pour fi nalement venir mourir à sa surface.
Ce ruban de promenade de dolomie s’intègre à la place par sa couleur, semblable à celle des grands
ensembles qui la bordent, et sa hauteur, alignée sur celle des auveznts de l’INR et des immeubles
d’habitation.


ESPACES SOUS-JACENTS
- En se détachant du sol, le ruban de promenade devient toiture pour l’arrêt de bus et pont pour
traverser la voirie entre la chaussée d’Ixelles et l’avenue des Eperons d’Or.
- Il serpente entre les cimes des arbres, sur le pourtour d’une nouvelle place surélevée, et engendre
une promenade en pleine nature.
- Il fl otte au-dessus de la place et offre un espace abrité pour le marché. Une zone de 6 mètres
bordant le ruban offre emplacements et espace de circulation aux maraîchers; le reste de la place
est prévu en zone verte, gazon et plantations basses.
- Il s’accompagne de deux noyaux de circulation qui fournissent également accès et ventilation
au parking, libérant ainsi la place de tout élément hétéroclite (pavillon d’ascenseurs, grilles de
ventilation…)
- Il se déforme enfi n en amphithéâtre qui s’abaisse vers la place et y engendre un espace de
jeu. Les gradins servent d’espace de lecture et de repos quand ils n’accueillent pas le public de
spectacles en plein air (Marni, INR, fête de la musique, associations de quartiers…)